Témoignez !

Didier

Je regrette la difficulté pour attacher mon vélo quand je suis dans le centre ville, si j'ai besoin d'aller chez le coiffeur dans les rues piètonnes je dois attacher mon vélo aux goutières. Je trouve que la voie cyclable rue de la République est mal matérialisée au sol et cela entraine des difficultés supplémentaires pour circuler.

Bernard

Cycliste sur route, je déplore le manque de civisme général des utilisateurs, automobilistes et conducteurs de camions, qui ne considèrent pas les cyclistes, comme des utilisateurs à part entière du réseau routier Français. Je déplore le manque de pistes cyclables le long de nos routes, ou des pistes qui s'arrêtent n'importe quand, ou en mauvais état, ainsi de suite. Tant que la volonté politique ne prendra pas le sujet à bras le corps, il risque de ne rien se passer pour nous ethos bicyclettes.....Je ne vais pas à Avignon en vélo, bien trop peur.... Depuis les Angles, mes circuits se situent dans le Gard et malgré tout, je me prends de grosses frayeurs. 172 cyclistes sont morts l'année passée en France, c'est à dire un tous les deux jours. Ou vivons nous? La revue 200, dédiée au cyclisme amateur a mené une enquête pour son numéro de printemps. Enquête qui pourrait inspirer nos décideurs.

Merci pour ce que vous faites.

Cathy

chaussées défoncées; bandes cyclables occupées par les voitures ou autres ; piétons qui traversent "au bruit", sans regarder ; véhicules qui vous serrent au point de devoir mettre le pied à terre; rouler en sens interdit, même si c'est autorisé par un panneau reste périlleux... Se rendre à Auchan, Sud ou Nord est un véritable parcours du combattant. Les voies rapides, OK, mais ce sont toujours les cyclistes (et les piétons) qui se tapent le trajet le plus long. Alors oui, moi aussi je suis une cycliste en colère! 

Philippe

Je me déplace chaque jour à vélo dans des conditions difficiles et dangereuses. La municipalité doit réagir notamment en terme d'infrastructures.

Sébastien

Moins d'autos, plus de vélos, et le monde sera plus beau!

Jean

Adepte de la petite reine depuis plus de 40 ans, je ne constate aucune évolution positive pour les cyclistes sur Avignon....C'est même de pire en pire ! Dans la ceinture verte d'avignon, les ambulances, les taxis, et même les camions prennent les sens interdits ! Je me suis fait mettre dans le fossé, avec mon vélo, pour avoir osé m'insurger auprès d'une ambulance ! Au lieu de dépenser une fortune pour le TRAM, nous ferions mieux de nous occuper des pistes cyclables. 

Chloé

Mon trajet domicile Montfavet - Agroparc est très court, 10 minutes à vélo. Mais je ne prends plus mon vélo depuis que je me suis faite insultée pendant 15 minutes par un prof d'auto-école. Ce fut un peu la goutte de trop sur un trajet ou je me fais régulièrement insulté par les chauffeurs, qui ne veulent pas voir de vélos sur la route.

Claire

Je circule depuis toujours à vélo pour me déplacer dans la cité. Je circule régulièrement dans l'intra-muros où la coexistence autos vélos est compliquée. Il faudrait mieux communiquer auprès des automobilistes dès l'entrée à toutes les portes de l'intra-muros : rappel de la vitesse autorisée (zone 20) ; signalétique des voies de contre-sens ; développer les râteliers vélos ...

Olivier

Il faut avoir une réelle politique cohérente de voies vertes dans et autour d'Avignon (en dehors de voies dites "partagées"). On constate un absence de pistes cyclables sécurisés, nettoyés et respectées sur Avignon, notamment sur les axes principaux ! Quid des pistes cyclables prévues le long du parcours du Tramway ? Il faudra également veiller à développer la ViaRhôna (notre département est en retard par rapport aux autres départements implantés le long du Rhône) ... !

Isabelle

Ma fille de 16 ans se rend au lycée à vélo mais y renonce de plus en plus souvent depuis les travaux car elle a failli se faire renverser plusieurs fois par divers véhicules de grosse taille qui ne la voyaient pas. Mon autre fille de presque 7 ans se rend à l'école à vélo avec moi. Je n'ose lui faire emprunter la chaussée tant les voitures utilisent la bande cyclable comme un voie de circulation ou comme une place de stationnement. Nous sommes donc contraintes de rouler sur le trottoir. Nous faisons attention aux piétons mais il n'est pas normal de ne pas pouvoir rouler sur la route. Merci pour vos initiatives.

Kristell

Bonjour et bravo pour votre initiative de collectif. Habitante depuis peu du quartier Les Sources, j'utilise quotidiennement le vélo, aussi bien pour mes courses ou mes loisirs que pour me rendre quotidiennement à mon travail dans Agroparc via la Ceinture verte. Nous manquons cruellement de pistes cyclables sécurisées et cela rebute d'autant plus des personnes moins aguerries à se mettre au vélo, car elles craignent pour leur sécurité... Bonne continuation et au plaisir de venir me joindre à vous pour "faire nombre" lors de prochaines actions.

© 2017 Collectif des Cyclistes en Colère | Avignon

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon